Alimou Bah, conseiller en développement hypothécaire

Notre conseiller vous partage quelques aspects à prendre en considération avant de devenir propriétaire.

Avant d’acheter leur première maison, bien des gens font un calcul un peu simpliste : comme ils sont habitués de débourser un montant X pour leur loyer mensuel, ils assument qu’ils n’auront qu’à consacrer la même somme au remboursement de leur prêt hypothécaire. Pourtant, plusieurs autres aspects financiers sont à considérer afin d’éviter les mauvaises surprises!

Les frais initiaux

La mise de fonds est sans doute l’élément le mieux connu des frais de démarrage : de façon générale, celle-ci doit représenter 20 % du prix de la propriété. Si vous détenez une mise de fonds d’au moins 5 %, vous pouvez tout de même accéder à la propriété à travers le programme d’assurance hypothécaire de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) ou de Genworth Canada. Peu importe votre situation, il est important de garder en tête que plus votre mise de fonds est élevée, moins votre emprunt le sera et moins d’intérêt vous paierez!

Outre la mise de fonds, assurez-vous d’avoir assez d’économies pour couvrir les frais suivants : inspection et évaluation de la maison, inscription sur le registre foncier, impôt foncier et services publics payés d’avance, honoraires d’avocat ou de notaire, réparations ou rénovations, frais de déménagement et TPS/TVH/TVQ à payer sur le prix de vente si la maison est neuve ou sur le montant de l’assurance prêt hypothécaire (si cela s’applique).

Les frais récurrents

Les frais d’occupation représentent tout ce que vous devrez payer chaque mois pour habiter dans votre maison. Bien que le remboursement de votre prêt hypothécaire représente sans doute la plus grande dépense mensuelle, d’autres coûts sont à prévoir : l’impôt foncier (taxes), les frais de chauffage, la moitié des frais de copropriété (s’il y a lieu), l’assurance habitation et l’assurance prêt hypothécaire.

Règles d’or à respecter : vos frais d’occupation ne devraient pas dépasser le tiers de votre revenu mensuel brut moyen et le montant total de vos dettes et emprunts ne devrait pas dépasser 40 % de votre revenu mensuel brut moyen, sans quoi vous pourriez avoir des difficultés à obtenir un prêt hypothécaire.

Participez à notre conférence destinée aux futurs propriétaires!

Vos calculs sont faits et vous avez les moyens d’accéder à la propriété? Vous pouvez passer à la prochaine étape, soit celle de financer l’achat de votre maison.

Pour comprendre toutes les options hypothécaires et faire le meilleur choix pour vous, commencez par participer à notre conférence sur l’accès à la propriété le 2 avril prochain :

Cliquez ici pour plus d’information!