Si votre revenu se situe dans les tranches d’imposition les plus élevées, investir dans un Régime enregistré d’épargne-retraite (REER) devrait être une priorité afin de profiter d’avantages fiscaux tout en planifiant tranquillement votre retraite. Voici quelques conseils pour vous aider à tirer le maximum de votre REER!

1. Prenez-vous à l’avance

Bien qu’il vaille mieux cotiser tout juste avant la date limite que de ne pas le faire du tout, il faut se rappeler que le REER fait jouer le temps en votre faveur. En effet, plus votre cotisation est faite tôt dans l’année, plus elle est profitable puisqu’elle permet de faire fructifier votre argent sur une plus longue période. Si vous n’êtes pas en mesure de faire la cotisation maximale en début d’année, optez pour des versements mensuels qui généreront des profits au fur et à la mesure que les sommes seront investies.

2. Épargnez mieux pour cotiser plus

Il n’est jamais trop tard pour rattraper les cotisations REER que vous n’avez pas pu effectuer durant les années antérieures. En faisant quelques modifications à votre budget, vous pourrez accroitre vos habitudes d’épargne facilement : pour en mettre plus de côté sans trop y penser, programmez des versements automatiques! Réinvestir votre remboursement d’impôt dans votre REER est aussi une option qui vous permet de bonifier encore plus votre épargne-retraite, récupérant ainsi plus rapidement les sommes non cotisées durant les dernières années.

3. Pensez à combiner le REER et le CELI

Selon votre situation, il peut être avantageux d’utiliser le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) en complémentarité au REER puisqu’il permet d’accumule de l’argent à l’abri de l’impôt. Comme les retraits du CELI ne sont pas imposables, vous pouvez y puiser le montant investi durant l’année pour augmenter la cotisation à votre REER.

4. Investissez dans le REER de votre conjoint

Cette stratégie fiscale est particulièrement avantageuse si un des conjoints prévoit des revenus de retraite beaucoup plus importants que l’autre car il permet de répartir vos revenus de retraite, donc de payer moins d’impôt. En effet, si chacun d’entre vous retire, par exemple, 30 000 $ par an de ses REER, vous paierez moins d’impôts que si les retraits respectifs sont de 15 000 $ et 45 000 $. C’est ce qu’on appelle fractionner les revenus, une stratégie qui peut être très enrichissante.

5. Empruntez pour investir

Si vous manquez de liquidités pour effectuer la cotisation maximale à votre REER, il peut être avantageux d’obtenir un prêt REER puisque les économies d’impôt que vous réaliserez pourront servir à rembourser une bonne portion de la somme empruntée. Comme le taux d’intérêt du prêt REER est inférieur à celui du prêt personnel, cette stratégie vous permet de bonifier votre cotisation annuelle à peu de frais.

Conseils REER précieux, impôt presque miraculeux!

Pour des conseils personnalisés et des plans d’épargne avantageux, consultez dès maintenant votre conseiller de la Caisse Desjardins du Centre-nord de Montréal :


Liens utiles :