Jusqu’au 31 octobre, Desjardins vous offre 50 $ en prime à l’ouverture d’un régime enregistré d’épargne-études (REEE).[1] Apprenez-en plus sur cet outil d’enrichissement qui profite à toute la famille!

C’est quoi, un REEE? C’est un levier puissant pour offrir à vos enfants des études postsecondaires à la hauteur de leurs rêves. C’est aussi un régime fiscal aux modalités flexibles qui comporte de nombreux avantages.

Des subventions gouvernementales généreuses

En plus de vous permettre d’épargner de l’argent à l’abri de l’impôt, le REEE est bonifié par des subventions gouvernementales d’un taux minimal de 30 %. En fonction de votre revenu familial et des cotisations que vous versez, l’aide peut atteindre jusqu’à 60 %.

Au fil des années, vous pouvez obtenir jusqu’à 10 800 $ en subventions par enfant en épargnant dans un REEE, une somme non négligeable!

Pas nécessaire d’investir une fortune (ni même un seul sou)

En plus des subventions gouvernementales nommées ci-dessus, les familles à revenus modestes peuvent bénéficier du Bon d’études canadien (BEC) qui permet d’obtenir jusqu’à 2 000 $ dans le REEE de l’enfant, et ce, sans aucune contribution obligatoire. Le meilleur dans tout cela? Il est même possible de recevoir le BEC de façon rétroactive. Renseignez-vous auprès d’une conseillère ou d’un conseiller.

Combien devez-vous contribuer pour optimiser le REEE de votre enfant?

Il est difficile de généraliser, car dans les faits, il peut y avoir une stratégie différente pour chaque famille. C’est pourquoi il est important de consulter une conseillère ou un conseiller, qui vous fera des recommandations personnalisées et vous bâtira un plan d’action.

Voici tout de même un aperçu de différentes stratégies qui pourraient être avantageuses selon votre situation financière :

  • Il n’est pas nécessaire de recevoir toutes les subventions pour que le REEE soit avantageux. Si votre budget vous permet de contribuer 25 $ mensuellement, sachez que vous pouvez faire croître des sommes intéressantes à l’abri de l’impôt au fil du temps : avec les revenus de placement, vous pourriez accumuler près de 10 000 $ dans un scénario conservateur.[2]
  • Pour recevoir toutes les subventions, il faut cotiser 36 000 $ avant l’année où l’enfant atteint 18 ans, par exemple 200 $ par mois pendant 15 ans. Pourquoi ne pas programmer des prélèvements automatiques la même journée que vous recevez les allocations familiales? Ainsi, vous n’aurez plus à y penser!
  • Vos CELI sont remplis, vous souhaitez diminuer votre facture fiscale et vous avez l’intention de contribuer aux études de vos enfants? Le REEE est une stratégie intéressante puisqu’il permet de placer jusqu’à 50 000 $ par enfant à l’abri de l’impôt.

Le REEE, un outil d’enrichissement pour toute la famille

L’un des nombreux avantages du REEE est que l’argent économisé ne doit pas servir obligatoirement à payer des frais de scolarité. Les sommes reçues peuvent servir, par exemple, à payer l’achat d’un ordinateur, d’une voiture ou d’un voyage, la location d’un appartement, ou encore être réinvesties dans un CELI, etc.

Il est important de savoir que le capital vous appartient et que vous pourrez le retirer dès le début des études. Une stratégie payante serait de récupérer ce capital, qui est non imposable, pour cotiser dans le régime de vos plus jeunes. Vous bénéficieriez ainsi de nouvelles subventions sans même avoir déboursé un dollar de plus!

Jusqu’au 31 octobre, obtenez 50 $ en prime pour tout nouveau REEE!

Pour des conseils précieux et des stratégies d’épargne optimales, rencontrez une conseillère ou un conseiller à votre caisse. En moins de deux minutes, nous pouvons réaliser ensemble une simulation qui vous donnera une bonne idée des bénéfices du REEE selon votre situation.

Prenez rendez-vous dès maintenant!


[1] Certaines conditions s’appliquent. Renseignez-vous auprès de votre caisse.

[2] À titre indicatif seulement. Cette simulation a été réalisée en supposant un dépôt de 25 $ par mois pendant les 18 premières années, soit une cotisation totale de 5 300 $ au REEE de l’enfant. À ce montant s’ajouteraient une somme de 1 590 $ versée par la subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE), une somme de 530 $ versée par l’incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE) ainsi qu’une somme de 2 725,21 $ en rendement sur investissement, pour un total de 10 145,21 $. Le calcul des subventions gouvernementales a été réalisé selon un revenu net familial des parents se situant dans la tranche de 87 576 $ à 95 259 $. Le taux de rendement appliqué à la période d’accumulation est de 3,4 % et est basé sur un portefeuille conservateur dans un scénario réaliste. Cette simulation vise seulement à illustrer les bénéfices du REEE et ne constitue en aucun cas une garantie de réalisation et ni Desjardins Cabinet de services financiers inc. ni la Caisse Desjardins du Centre-nord de Montréal ne pourront être tenus responsables de tout résultat non atteint.